Patrimoine naturel


La forêt


Thann est entourée de forêts recouvrant 727,52 ha soit 58 % du ban communal. Elle se partage en deux massifs disposés de part et d’autre de la Ville. Sur la rive gauche de la Thur, le sommet culmine à 924 mètres avec une dénivellation de 600m. Le massif du Kattenbach a la forme d’un fer à cheval ouvert vers le sud. C’est une forêt très giboyeuse dans laquelle on rencontre des chevreuils, sangliers mais également des chamois et cerfs. Sur la rive droite, le massif du Steinby s’élève à 886m. Lui aussi se présente sous la forme d’un fer à cheval, mais aux pentes plus douces, ouvert à l’est. Sapins et hêtres sont les arbres les plus représentés. La présence animale est plus réduite qu’au Kattenbach et les chamois et cerfs y sont absents.
Paysage de la forêt de thann

La forêt est donc la première richesse écologique de la cité. Aux portes de la ville, elle est devenue au fil du temps, un lieu privilégié de détente, un espace agréable où cohabitent exploitants forestiers et chasseurs, marcheurs, coureurs et cyclistes au travers des chemins d’exploitation, des sentiers pédestres et des parcours de santé.

De nombreux sentiers cheminent dans la forêt et sont parfaitement balisés par le Club Vosgien.
Ces derniers éditent une carte à l’intention des randonneurs retraçant tous les itinéraires balisés. Elle est disponible dans les offices du tourisme.

Des aires de detente ont ete installées en differents endroits :

Côte Kattenbach

  • Une aire de repos a été aménagée au col du Grumbach
  • Un abri touristique pouvant accueillir une quarantaine de personnes équipé d’un barbecue intérieur a été construit à côte d’un vieux chêne « le chêne Wotan » qui offre un point de vue magnifique sur la plaine, la ville de Thann, et les sommets de la vallée de la Thur.

Côte Steinby

  • Non loin de la ville, une aire de pique nique s’offre aux citadins, sur le site du Floriplan.
  • Plus haut, deux autres abris touristiques : l’un aux « Weierles accueille une quarantaine de personnes en extérieur. Deux barbecues entourés de tables et bancs y sont installés.

L’autre à la Vue Zuber entièrement fermé, accueille une trentaine de personnes à l’intérieur, il est équipe d’un fourneau.

La forêt, un patrimoine à preserver et à gerer

Dans le but de préserver le milieu naturel, le code forestier interdit tout allumage de feu en forêt. La municipalité quant à elle a instauré une interdiction de circuler à tout véhicule à moteur.

Les vététistes et les cavaliers sont priés de rester sur les chemins de plus de 2m de large et de ne pas emprunter les sentiers.

Si aujourd’hui la forêt est synonyme d’évasion, de détente, il ne faut pas oublier qu’elle réprésente d’abord un patrimoine à protéger et à gérer avec discernement.

La forêt est soumise au régime forestier et gérée par l’Office National des Forêts. Elle fait l’objet d’un plan d’aménagement forestier qui organise la gestion de la forêt afin que celle-ci remplisse ses fonctions :

  • la conservation des espèces et des patrimoines génétiques pour préserver toutes les ressources potentielles : c’est la protection du milieu sur un plan biologique ;
  • la protection des sols et la régulation du régime des eaux : c’est la protection du milieu sur un plan physique ;
  • la fonction accueil, de recréation.
  • la production de bois.

L’essentiel des coupes de bois sont vendues aux industriels, mais vous, particuliers, pouvez également acheter du bois de chauffage auprès de la ville.
Le bois est coupé en morceaux d’un mètre de long et empilé en stères le long de chemins accessibles en voiture. Le transport est à la charge des acheteurs.

Le prix de la corde de bois (4 stères) est de 180 euros TTC

Pour avoir du bois à l’automne, il faut s’inscrire au printemps.

S’il ne vous faut qu’un peu de bois, vous pouvez acquérir une carte de bois mort. Elle est annuelle et nominative. Son prix est de 10 € TTC. Elle permet de ramasser le bois qui se trouve à terre d’un diamètre inférieur à 10 cm.

Pour vous la procurer : vous pouvez effectuer en ligne la demande de delivrance

Vous pouvez débiter votre bois vous-même. Pour ce faire, demander une attribution auprès du chef de district principal de l’ONF 03.89.37.03.56.

Production économique

Entre 1983 et 2004, la forêt de Thann a fourni à la vente 37 162 m³, principalement de sapin et de hêtre. Cela représente en moyenne 2,3 m³ par hectare et par an, ce qui est proche des 2,30 m³/ha/an prévus lors du précédent aménagement forestier.

Plan d’aménagement de la forêt de Thann

L’aménagement de la forêt de Thann a été reconsidéré en 2003. En fonction du milieu naturel, des moyens présents et des synthèses du passe, de nouveaux objectifs ont été définis. Voici une présentation de cet important patrimoine, et de quelle manière il va être géré dans les années à venir.

La forêt de Thann couvre une superficie de 727,52 ha exactement, répartis de part et d’autre de la Thur entre le Kattenbach et le Steinby. Son altitude s’échelonne entre 350 à 922 mètres. Son sol est composé de roches volcaniques et volcano-sédimentaires. On y trouve principalement du hêtre (20 % de la surface boisée) et du chêne (17,4 %), ainsi que, dans de moindres proportions, du châtaignier, de l’érable, du tilleul, du charme ou encore du frêne. Du côté des résineux, le sapin pectine domine (28,6 % de la surface boisée), suivi par l’épicea, le douglas, et plus anecdotiquement le pin sylvestre ou le mélèze. En fonction de leur situation, certains de ces arbres ont un intérêt écologique élevé, tandis que d’autres ont surtout un intérêt paysager.

La grande majorité de ce peuplement forestier est en croissance active (près de 70 %), alors qu’il y a moins de 10 % de jeunes essences, et autant en maturation. En revanche, les peuplements mûrs, c’est-à-dire le gros bois, sont quasi-inexistants, et n’émergeront pas avant 2024. La bonne biodiversité de notre forêt, et la prépondérance des petits bois, compensent ce handicap.

Côte chasse

Chacune des deux zones forestières, Kattenbach et Steinby, constitue également un lot de chasse. Du côte du Kattenbach (rive gauche de la Thur) on trouve du cerf, du chevreuil, du chamois, du sanglier et des renards. Alors que du côte du Steinby (rive droite de la Thur) le cerf est absent.

Les objectifs de la forêt

  • Une gestion multifonctionnelle équilibrée pour la production de bois et la protection des milieux ayant un interêt écologique, avec le soucis de parvenir à un équilibre entre les revenus et les charges forestières
  • La prise en compte du patrimoine remarquable et des paysages
  • Des mesures favorisant la biodiversité
  • L’équilibre agro-sylvo-cynégétique
  • Un lieu de détente, de promenade et de randonnée

Les actions envisagées

  • Le déficit de gros bois exige un aménagement sans groupe de regénération pour les 20 ans à venir.
  • La présence d’habitats naturels fragiles, comprenant de nombreuses espèces floristiques rares et protégées, entraîne la création de 6 sites d’interêt écologiques particulier, avec une protection stricte.
  • De même, 4 sites Natura 2000 ont fait naître 4 sites d’interêt écologique particulier, avec protection et production adaptées.
  • Un peuplement de châtaigniers presque purs, arrives à maturité et fragilise devra être regénéré grâce à d’autres essences locales.

Les travaux nécessaires

  • La maintenance du foncier (périmètre et parcellaire)
  • Des travaux sylvicoles (nettoyage, plantation, protection contre le gibier…)
  • Des travaux d’infrastructure (voirie : fauchage, ouverture des rigoles, assainissement…)
  • L’entretien des sentiers, des aires touristiques

.

À lire aussi 


Gardons le contact

Ville de Thann


9 place Joffre
68800 Thann
Tel : 03 89 38 53 00
Fax : 03 89 37 96 32

Restez informé


Avec l’application mobile de Thann, infos commune.

Restez connecté


Suivez-nous sur les réseaux sociaux